Retraite Française Mex- Retiro Frances (jubilacion afores i)

Visa, papiers administratifs, vie sur place, mariage, adaptation... (forum essentiellement en français)

Modérateurs: Xochitl, Jane, Tortuga, Cacalotl

Messagede Invité » 01 Fév 2005, 18:36

Solicito a la otra invitada nos aclare el supuesto de que una extranjera CASADA con francés no tenga aun residencia de 10 años?.
si no tiene su residencia la sacan de francia?

En un contrato de separacion de bienes como recordaras hay apartados cada apartado conteniendo clausulas con sus correspondientes supuestos juridicos: del divorcio, de los hijos, de la muerte de alguno de los conyuges. Estas casada por separacion de bienes? Es conveniente que saques el contrato y lo leas detenidamente. Tus preguntas son dificiles ya que depende de las circunstancias concretas en que se den los hechos, no solamente se conjuga el supuesto de la muerte con la cual se extingue la sociedad conyugal.

***Hijos: depende de las edades de los mismos. Son mayores de edad?
***Salida del pais: ter hijos franceses es una prueba de ratache familiar.
***Pension: con o sin residencia definitiva (10 años), la conyuge tiene derecho a recibir la persion de su esposo asi como las ayudas correspondientes. Ademas hay otros supuestos:
-el conyuge muere antes de 60 años?
Invité
 

Messagede Jane » 01 Fév 2005, 20:17

Anonymous a écrit:Hors de question!
Divorcio, divorcio es. La mujer con la que estuvo casado al ultimo recibe la jubilacion del marido al 100%.



Non Non, c'est au prorata de la durée de chaque mariage pour chaque époux survivant divorcé ou non.

Oui l'ex touche une part de la pension de votre cher ou chère et tendre décédé (e).
Heureusement car imaginez vous abandonné par votre chéri (e) qui divorcerait alors que vous avez 50 ou 60 ans, pour épouser un jeune ou une jeunette de 50 ans son cadet ou sa cadette.


Il y a des conditions de durée de mariage suivant les régimes sécurité sociale, Arco non cadres Agirc cadres, de ressources, d'âge, de non remariage, de présence d'enfants, mais tout cela bouge avec la réforme du divorce en 2005.

En ce qui concerne les droits du conjoint survivant voir ci dessous, j'ai oublié de me connecter.

Desolée
:(
Dernière édition par Jane le 01 Fév 2005, 22:04, édité 1 fois.
Jane @ http://mexico.canalblog.com/
Modo bourreau ou burro (au choix)
Vive les vacances !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jane
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9045
Inscription: 29 Mar 2004, 10:01

Retraite et conjoint survivant

Messagede Jane_ » 01 Fév 2005, 21:41

Par ailleurs et sauf volonté contraire du défunt contraire du défunt exprimée dans un testament notarié, le conjoint survivant a, jusqu'à son décès, un droit d'habitation sur le logement occupé à titre de résidence principale et dépendant de la succession et un droit d'usage sur le mobilier le garnissant.

Pour bénéficier le conjoint survivant doit se manifester dans l'année du décès. Il est très important de consulter rapidement son notaire pour préserver ses droits. Il peut alors être dressé un inventaire des meules et un état de l'immeuble pour éviter les contestations ultérieures. Exceptionnellement si le logement n'est plus adapté à ses besoins, le conjoint survivant peut le louer à un usage autre que commercial ou agricole afin de dégager les ressources nécessaires à une autre solution d 'hébergement ( maison de retraite par exemple).

Ce droit d'usage et d'habitation vient en déduction de la part de succession recueilli par le conjoint survivant. Si la valeur de ce droit est inférieur a sa part de succession, il a droit à un complément . En revanche, si la valeur de ce droit dépasse sa part de succession, le conjoint survivant en conservez tout le bénéfice et ne doit rien aux autres héritiers. D'un commun accord, le conjoint survivant et les autres héritiers peuvent convertir ce droit en une rente viagère ou en capital. D'autre part la loi nouvelle donne la préférence au conjoint survivant pour l'attribution du logement et des meubles garnissant lors du partage de la succession.

Des délais de paiement peuvent être accordés si à l'occasion de ce partage, il doit une somme d'argent (soulte) aux autres héritiers. Une soule est due lorsque le bien attribué à un héritier est d'une valeur supérieure à sa part de succession. Enfin si le conjoint survivant est dans le besoin il peut réclamer une pension aux autres héritiers. Il doit le faire en principe dans l'année du décès. Plus que jamais il est utile de se préoccuper de l'avenir et d'organiser la protection de son conjoint. Les possibilités sont nombreuses et nécessitent une démarche active de votre part pour produire les effets souhaités. Renseignez-vous auprès de votre notaire.
Jane_
 

AFORES RETIRO

Messagede Natalie » 20 Fév 2005, 19:17

Yo tambien trabaje en Mexico y antes de regresarme definitivamente a Francia, llame a mi Afore para el Retiro para preguntarles como guardar mis fondos ahorrados. Pues la verdad;, me dijeron que no se puede hasta que yo tenga los 60 anos de edad y vaya a Mexico por mi dinero.
Esto me parece increible !!! Imaginense, yo a los 60 anos si no puedo viajar, si soy una viejita y tengo que ir a Mexico !!! Esto porque no existe ningun sistema de interaccion entre Mexico y Francia a nivel del sistema de proteccion social. En fin, alguien sabe exactamente, que es lo que tengo que hacer para no perder lo que es MIO; lo que mi fondo de ahorro tiene a la fecha ?

Gracias, Natalie
Dernière édition par Jane le 30 Déc 2011, 10:34, édité 1 fois.
Raison: En ULTIME désespoir de cause, on peut toujours avoir un compte bancaire et retirer en CB ou par virements non ?
Natalie
Turista
Turista
 
Messages: 2
Inscription: 20 Fév 2005, 18:41

Comment retirer son Afore à son retour définitif en France ?

Messagede quiquine » 09 Aoû 2008, 02:41

Bonjour,

Je travaille au Mexique depuis quelques années, j'ai cotisé à l'IMSS et j'ai pu ainsi accumuler quelques Pesos sur mon compte Afore/Infonavit. Je n'ai pas l'intention d'acheter une résidence au Mexique ni meme de rester ici jusqu'à 65 ans, je compte plutot revenir en France. Quelqu'un saurait s'il est possible de retirer tout ou partie de son Afore/Infonavit à son retour définitif en France, éventuellement avec l'aide d'un avocat ?

Merci beaucoup par avance !
Dernière édition par Jane le 08 Jan 2011, 08:59, édité 2 fois.
Raison: votre message a été déplacé, car les liens à consulter sur les AFORES sont en page 1 de ce topic. La question est bien technique, une consultation de spécialistes et la relecture des clauses du contrat et des liens en page 1 serait plus appropriée je pens
quiquine
Turista
Turista
 
Messages: 3
Inscription: 28 Juil 2004, 18:26

cotisations retraite

Messagede aureleo » 18 Aoû 2008, 10:47

Bonjour.
Un employé Français travaillant dans une entreprise Mexicaine au Mexique va rentrer dans le systeme Mexicain en ce qui concerne les retraites et la sécu. Y a t il un moyen de transferer le dossier en France en vue d'un retour en Europe?

Merci!

edit Jane
Il a un contrat de droit local sans doute moins favorable. Il n' y a pas d'accords réciproques de SS ou de retraite France Mexique et donc pas de validation de trimestres et donc pas besoin de transfert !
Cela relève de la négociation employeur comme la prise en charge de la CFE ou du salaire avantages etc...
Par contre il vaut mieux garder trace de tout.
Sur le versement possible sur un compte à l'étranger au moment de la liquidation, c'est à leur demander.
aureleo
Turista
Turista
 
Messages: 2
Inscription: 09 Aoû 2008, 14:33

Re: Dépêche AFP : Retraites: rachat de trimestres plus cher

Messagede abracadabra » 30 Déc 2010, 02:39

On voit que cela s' adresse surtout aux cadres expats au regard des chiffres d'affiliation , non ?
A quel genre d'assurances cotisent les Mexicains, des fonds de pensions type USA ?
Imaginons, modeste entrepreneur, que je m'expatrie en ayant cotisé 15 ans en France, dés lors je ne dois pas attendre grand chose comme retraite, et au vu du rachat des trimestres, autant oublier, non ?
Quelles solutions à minima ? une assurance vie en France que l'on alimente dés que possible et une autre dans le pays d'accueil ...?
Que valent les fonds de pensions américains, ont-ils été impactés par la crise, certains ont-ils fait faillite, les pensions ont elles baissées, combien ces fonds sont-ils rémunérés ?

Beaucoup de questions,,,, je pose ... :D

Et vous alors ? quel choix avez vous fait , si tenté que vous en ayez fait un ?
Dernière édition par abracadabra le 30 Déc 2010, 19:17, édité 1 fois.
" L'homme qui est pessimiste à 45 ans en sait trop, celui qui est optimiste après n'en sait pas assez."
Mark Twain.
abracadabra
Verdadero Mexicano
Verdadero Mexicano
 
Messages: 278
Inscription: 27 Avr 2010, 14:59
Localisation: NC

Re: Retraite Française Mex- Retiro Frances (jubilacion afore

Messagede Jane » 08 Jan 2011, 08:53

Les Français expatriés paieront plus cher à partir du 1er janvier 2011 le rachat de trimestres passés à l'étranger en vue de leur retraite, en raison d'un changement de barème prévu par l'article 72 de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2010.

Le barème actuel, dont bénéficient jusqu'ici les Français de l'étranger, sera aligné sur celui du rachat des années d'études, qui est moins favorable financièrement, information dont le quotidien Le Monde s'est fait l'écho mardi.

Le rachat de trimestres auprès de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) permet d'atténuer l'effet de la décote sur le montant de leur pension ou d'avancer leur âge de départ en retraite en augmentant leurs annuités.

Les Français expatriés dépendent de la législation sociale du pays où ils se trouvent, mais ils peuvent, s'ils le souhaitent, cotiser à la Caisse de Sécurité sociale des Français de l'étranger (CFE).

Sur environ 2 millions de Français expatriés, près de 100.000 sont adhérents à cette caisse, dont la moitié (46.820) cotisent à l'assurance vieillesse, selon les chiffres de la CFE.

Le tarif du rachat d'un trimestre passé à l'étranger va augmenter dans des proportions qui varient notamment en fonction de l'âge de l'assuré et de son niveau de revenu.

Ainsi, un Français de 50 ans, dont le revenu annuel est supérieur à 35.352 euros, doit payer en 2010 environ 1.400 euros pour racheter un trimestre à l'étranger, alors que le même devrait débourser plus de 3.000 euros pour un trimestre d'études.

Un autre changement doit affecter les expatriés. Un projet de décret, transmis par la direction de la Sécurité sociale à la CFE qui le dévoile sur son site internet, prévoit d'augmenter de 15,9 à 16,65% le taux de cotisation à l'assurance vieillesse volontaire.

Le projet de décret, dont la signature est attendue avant la fin de l'année, remplace la condition de nationalité française par une condition d'affiliation préalable pendant cinq ans à un régime français obligatoire d'assurance maladie.


Abra

Tant que tu demeures mystérieux sur tes projets, ton mode d'implantation ou la durée de ton expatriation, c'est bien difficile de te répondre concrètement, fais un bilan retraite ici, tu sera un peu fixé.
Dernière édition par Jane le 08 Jan 2011, 11:29, édité 2 fois.
Raison: AFP Journal La CROIX 29 DEC 2010
Jane @ http://mexico.canalblog.com/
Modo bourreau ou burro (au choix)
Vive les vacances !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jane
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9045
Inscription: 29 Mar 2004, 10:01

Précédente

Retourner vers Français et francophones au Mexique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron