Petit coin littérature

Musique, films, littérature et expositions

Modérateurs: Xochitl, Jane, Tortuga

Re: Petit coin littérature

Messagede chouca » 27 Sep 2011, 16:37

En filant le thème du livre :

http://www.youtube.com/watch?v=pMf8DhEea1w
Avatar de l’utilisateur
chouca
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 3953
Inscription: 06 Sep 2006, 23:07
Localisation: Banlieue parisienne

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 06 Oct 2011, 14:17

Journal de Oaxaca
Deux années passées au Mexique
Peter Kuper
éditions Rackam, 2011

Image

Parti de New York pour fuir les polémiques autour de l’Irak, Kuper se retrouve au cœur des affrontements entre la police et l'APPO (Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca) dans ce qu’on appellera plus tard la révolte d'Oaxaca. Dans Journal d'Oaxaca, Peter Kuper est à la fois témoin direct de la lutte d'un peuple pour la justice et la démocratie, et découvreur émerveillé d'une nature éblouissante et d'une civilisation millénaire. Entre reportage et carnet de voyage, Kuper - observateur attentif et chroniqueur engagé du monde contemporain - brosse un portrait original et haut en couleurs de la vie et de la culture mexicaine.

Mon avis est ici.
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Bern » 06 Oct 2011, 21:38

Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 11 Oct 2011, 11:42

Le rire aztèque
Gipsy tome 6
Marini et Smolderen

éditions Dargaud 2002

Image

Comme nous approchons du Dia de muertos, vous pouvez vous mettre dans l’ambiance avec l’album de Marini et Smolderen, Gipsy – « Le rire aztèque ». Dans un monde ravagé par des climats extrêmes, le nord étant soumis à une période glaciaire due au trou de la couche d’ozone, les transports se font par camions sur la route circumpolaire. Gipsy est un de ses routiers, avec de gros biscottos et un langage de charretier. Il lui faut livrer au Parador, pays d’Amérique centrale, des vaccins contre la terrible maladie nommée rire aztèque, qui provoque chez les malades des accès de fureurs cannibales. Le virus n’arrête pas de muter, provoquant une course aux médicaments. Les cartels de la drogue (déjà !) se transforment en trafiquants de virus et de vaccins, dans un paysage calqué sur celui de Oaxaca. En effet, l’action se déroule à Coaxaca, et Gipsy sera aidé par les Tixis, allusion aux indiens Triquis qui, par leur régime alimentaire particulier, seront à l’origine du nouveau vaccin.

Les décors dessinés par Marini sont très inspirés par Jose Guadalupe Posada, le père des calaveras. Les temples mixtèques de bonne facture, les villages à l’ambiance bien rendue et les costumes très fidèles donnent au dessin une touche mexicaine indéniable et réussie. On regrettera par contre le coté bimbo des filles, munies de jambes galbées, de fesses rebondies et de lolos gros. On reste loin du porno, mais l’érotisme obtenu est plus trash que romantique. De même certaines répliques sont d’une grossièreté totalement inutile. Enfin, l’excès de dessins basés sur des perspectives, contre-perspectives, vues plongeantes ou montantes ont amené quelques images aux disproportions flagrantes.

C’est donc un album divertissant qui, s’appuyant sur une recherche précise, obtient la mexicanité recherchée pour les dessins. Le scénario, classique, est bien mené. Le seul bémol étant cette regrettable volonté de coller aux tournures de langages contemporaines, faisant un peu de cette BD ce que la série SAS est à la littérature.
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 18 Oct 2011, 10:11

A propos de SAS, référence cité dans le message précédent :

Ciudad Juarez
Gérad de Villiers
édition GDV- SAS

Image

résumé éditeur :
Ciudad Juarez : ville jumelle d’ El Paso, au Texas. Deux cents tonnes de cocaïne y transitent par an, vers les Etats-Unis. Deux cartels mexicains s’y livrent à une lutte à mort : le Cartel de Sinaloa et le Cartel de Juarez. D’où 3500 meurtres par an. Or, la CIA a découvert que le Cartel de Juarez, mandaté par les FARCS colombiens, a accepté de faire entrer clandestinement aux Etats-Unis cinq Libanais du Hezbollah qui veulent venger la mort de Bin Laden, en commettant plusieurs attentats-suicides à Washington. C’est Malko qui doit les découvrir et les neutraliser, à Ciudad Juarez. Problème : le dernier informateur de la DEA a été ébouillanté vivant et il ne peut compter sur aucune aide de la police mexicaine totalement corrompue. Sauf une comandante de police, Elvira Ochoa, acquise aux Américains. Une mission impossible. Tous les sicarios du Cartel de Juarez ont pour mission de tuer Malko.

Le Mexique n'avait pas suffisamment à faire avec ses criminels nationaux, voila qu'on lui envoie des Colombiens, des Libanais, des Yanquis ... J'ai feuilleté le bouquin. Sur la forme, c'est bourré de mauvaises traductions. Sur le fond, dès la page 4 une jeune ouvrière de maquiladora est déjà violée, torturée et assassinée. Pas vu l'intérêt d'aller plus loin.
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 17 Nov 2011, 17:06

Quintana Roo
Le Maître de Benson Gate tome 4
par Nury & Garetta
éditions Dargaud

La série :
Ils sont frères. L’aîné a ce qu’on appelle « le charme du diable » : il est violent, coureur de jupons, joueur, buveur, menteur… Mais il n’y a personne qu’il n’ait réussi à séduire. Le cadet semble plus fragile. Il est plus honnête, plus réservé. C’est le «bon fils », en qui leur père place ses plus grands espoirs. Ils se nomment Calder et Richard Benson. Ils sont les héritiers d’un empire pétrolier, conquis par leur père à la fin du 19e siècle. Par une nuit d’été 1912, ils commettent une frasque de trop : l’un d’eux doit partir. Ce sera Calder. Il disparaît au Mexique, puis est donné pour mort. Richard hérite malgré lui de la fortune familiale. Quelques années plus tard, Richard apprend que son frère est en vie… Et qu’il compte bien revenir, pour reprendre son dû. Richard et Calder Benson sont maintenant ennemis. L’un est un impitoyable capitaine d’industrie, l’autre un aventurier sanguinaire. Leur lutte à mort laissera des traces sur tout le continent américain : de la révolution mexicaine à la mort du Président Warren Harding, en passant par la 1re Guerre Mondiale, la montée du communisme, les débuts de la prohibition, la création de la mafia...Tous les deux sont intelligents, dangereux et avides de pouvoir. C’est le même sang qui coule dans leurs veines, la même voracité qui régit leurs vies. Ce sont tous les deux des Benson, mais un seul sera... Le Maître de Benson Gate.
(© BD gest)

Image

Le tome 4 :
Alors que Richard Benson tente de sauver son empire pétrolier, son frère, Calder, au bord de la folie, s'enfonce au coeur du Mexique à la recherche d'un trésor inestimable. Accompagné
d'un inquiétant prêcheur, de trois paysannes et d'un trafiquant d'armes, il va à la rencontre de son destin, déterminé à reprendre sa place et à redevenir l'héritier Benson. Une formidable
saga d'aventures qui doit autant au Parrain qu'au Trésor de la Sierra Madre.

(© éditions Dargaud)
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede solyluna » 19 Nov 2011, 20:40

Mayapan a écrit:Journal de Oaxaca
Deux années passées au Mexique
Peter Kuper
éditions Rackam, 2011

Image

Parti de New York pour fuir les polémiques autour de l’Irak, Kuper se retrouve au cœur des affrontements entre la police et l'APPO (Assemblée populaire des peuples d’Oaxaca) dans ce qu’on appellera plus tard la révolte d'Oaxaca. Dans Journal d'Oaxaca, Peter Kuper est à la fois témoin direct de la lutte d'un peuple pour la justice et la démocratie, et découvreur émerveillé d'une nature éblouissante et d'une civilisation millénaire. Entre reportage et carnet de voyage, Kuper - observateur attentif et chroniqueur engagé du monde contemporain - brosse un portrait original et haut en couleurs de la vie et de la culture mexicaine.

Mon avis est ici.


je viens de l'acheter :D
brikabrock, bric-à-brac culturel avec des chroniques de CD, films, livres, concerts,...
Avatar de l’utilisateur
solyluna
Verdadero Mexicano
Verdadero Mexicano
 
Messages: 355
Inscription: 11 Sep 2009, 22:38

A peine plus d'un an avant la fin des frijoles !

Messagede Mayapan » 22 Nov 2011, 15:22

Le codex maya
Adrian d'Hagé

éditions ? 2011

Image

Dans les profondeurs de la jungle guatémaltèque se cache depuis la nuit des temps le Codex maya, un mystérieux texte prophétisant la fin dumonde en décembre 2012.Prête à tout pour retrouver le document sacré, la jeunearchéologue Aleta Weizman peut compter sur l'aide de l'agent de la CIA chargé de la surveiller, Curtis O'Connor. Mais si découvrir le Codex pouvait sauver notre civilisation, pourquoi des forces puissantes à Rome et Washington tentent par tous les moyens de les en empêcher ? Des antichambres du pouvoir de l'Allemagne nazie aux couloirsde la Maison blanche de nos jours, des archives secrètes du Vatican aux pyramides des cités perdues d'Amérique centrale, un thriller palpitant à la poursuite d'un texte qui pourrait sauver l'humanité... avant qu'il ne soit trop tard. Le Codex maya : ses secrets seront-ils déchiffrés à temps ?

Livre à lire afin d'être fin prêt pour la fin du monde prévue pour le 21/12/2012.
8-O
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 22 Nov 2011, 15:26

L'élixir du diable
Raymon Khoury
éditions Presse de la cité 2011

Image

Résumé éditeur : Mexique, 1750. Un missionnaire jésuite rebelle découvre l'existence d une herbe, que, d'après la légende, une tribu amérindienne disparue utilisait pour ses vertus magiques. Cette plante détiendrait en effet le secret de la réincarnation, et celui qui la boirait aurait accès à ses vies antérieures. Etats-Unis, de nos jours. Sean Reilly, agent du FBI, reçoit un appel de son ancienne petite amie, Michelle Martinez, rencontrée cinq ans auparavant lors d une mission au Mexique. La jeune femme vient d être agressée par un gang armé et appelle Reilly à la rescousse. Elle lui apprend par la même occasion qu il est le père d un petit garçon, Alex. Reilly décide de se rendre en Californie afin d'aider Michelle. Son chemin ne tarde pas à croiser celui de Navarro, un baron mexicain de la drogue parti en quête d une herbe mystérieuse.

Buscando la hierba buena ? ;)
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 03 Fév 2012, 14:45

Les travaux du royaume
Yuri Herrera
Editions Gallimard

Image

Jadis, ils chantaient les exploits de Pancho Villa et d’autres généraux de la Révolution mexicaine dans les fêtes populaires des villages du nord. Aujourd’hui, ils parcourent encore avec leurs accordéons les routes poussiéreuses de Chihuahua et de Sonora, mais ils ont su s’adapter au changement et ils célèbrent désormais les hauts faits de nouveaux héros du peuple : les chefs de grands cartels de la drogue. Notre protagoniste, Lobo, est l’un de ces chanteurs traditionnels, qui sont en réalité les derniers survivants des troubadours débarqués avec les Espagnols cinq siècles auparavant. Ce n’est donc pas un hasard si, dans une taverne perdue, il croise un soir le chemin d’un Roi dont l’autorité et la puissance l’éblouissent au point de changer le cours de son existence. Suivre le Roi, le servir et l’honorer, voilà ce que Lobo veut désormais. Si le trafic de drogue n’est jamais nommé, on devine immédiatement que l’on est quelque part à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, et que ce Roi fabuleux n’est bien évidemment qu’un sanguinaire narcotrafiquant. C’est le début d’une aventure furieuse et sans âge, qui mélange les imaginaires, les discours et les époques. Lobo découvre le Palais, la Cour et le Royaume ; il y rencontre la Sorcière, la Fillette et l’Héritier. Ce qui lui arrive relève parfois du rêve et parfois du cauchemar, comme dans un conte de fées constamment réécrit par un auteur de romans noirs. Pour Elena Poniatowska, avec Les Travaux du Royaume, déjà couronné par plusieurs prix internationaux, Yuri Herrera est entré dans la littérature mexicaine « par la porte d’or ». Il signe ici un premier roman aussi incisif que fulgurant.

(résumé de l'éditeur)
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 09 Fév 2012, 16:09

Aztèques freaks
Stéphane Pajot
éditions Baleine

Image

Dans Aztèques freaks, de Stéphane Pajot, le Mexique n’est qu’un élément d’arrière plan. Parmi la galerie de monstres de l’Olympic Circus, certains ont des accointances avec les civilisations précolombiennes. On est bien loin du continent américain puisque l’action se déroule à Nantes. Toutefois, l’image de couverture qui représente Wanda, une charmeuse de serpent, n’est pas sans rappeler une scène torride jouée par Salma Hayek dans un film de Roberto Rodriguez. L'auteur évoque aussi par l'intermédiaire de liliputiens aztèques (comprendre d'origine mexicaine), l'horrible famine des années Lapin (selon le calendrier des dits aztèques) autour de l'année 1454, contre laquelle Moctezuma 1er aurait fait sacrifier aux Dieux des nains, des géant, des albinos et autres individus au physique anormal, en les précipitant dans puits près de la lagune de Chumaya*. Il y a aussi un petit passage sur El Xolo, El Xoloïtzcuintle, le chien envoyé du dieu Xolotl. Dans la mythologie, ce chien aidait les défunts à rejoindre l'au-dela. Avis complet à lire sur blog cité en adresse ;)

Coincidence, à lire sur Le Monde du 9 février 2012, où il est question du Xoloïtzcuintle :
http://www.lemonde.fr/culture/article/2 ... _3246.html


* lagune de Chumaya : si quelqu'un en a entendu parler, je suis preneur de toute information !
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 16 Fév 2012, 16:08

2012 continue à faire vendre des tonnes de papier ! [-o<

La prophétie maya
tome 1, le domaine
Steve Alten
éditions Robert Laffont

Image

résumé éditeur : Le 21 décembre 2012, jour du solstice d’hiver, le calendrier maya achèvera son 13e cycle, et l’humanité sera détruite. Seul le décryptage d’un code millénaire pourrait empêcher la catastrophe. Julius Gabriel, un archéologue renommé, a consacré sa vie au déchiffrement de cette prédiction. Après sa mort, son fils, Michael, seul connaisseur des travaux paternels, est interné de force dans un hôpital psychiatrique. Or le temps presse car le 8 septembre 2012, un peu plus de trois mois avant la date prophétique, un alignement galactique rare se produit, entraînant des phénomènes cataclysmiques dans le golfe du Mexique. Est-ce le début de la fin des Temps ? Michael est le dernier espoir pour changer le destin du monde. Afin de sauver la planète, il devra fuir l’asile dans lequel il est tenu à l’écart depuis onze ans pour se rendre dans les temples mexicains et égyptiens, ainsi que dans le désert de Nazca, où se cachent de précieux indices. Mais n’est-il pas déjà trop tard ?

:!:
J'espère que l'artiste qui a sculpté le calendrier a pensé à protéger son oeuvre par droit d'auteur ou copyright, car vu l'usage intensif qui est fait de cette image, il va se faire des c.....es en or !
Dernière édition par Mayapan le 16 Fév 2012, 16:11, édité 1 fois.
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Xochitl » 16 Fév 2012, 16:11

Merci Mayapan pour toutes ces suggestions de lecture. :yes:

Pour la dernière, c'est le Tome 1, le Tome 2 sortira éventuellement après le 21 décembre, en fonction de ce que le monde sera devenu? :P
:sm11: Modératrice
On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. N.Bouvier

Carnets de voyages... http://www.fleuf.fr
Cuisine mexicaine... http://www.casamex.fr
Avatar de l’utilisateur
Xochitl
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 6337
Inscription: 05 Mar 2004, 00:50
Localisation: Lyon

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 16 Fév 2012, 16:14

Bien vu ! Cet optimisme suspect de la part de l'auteur porte un coup fatal à sa théorie apocalyptique !
:yes:
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Petit coin littérature

Messagede Mayapan » 20 Fév 2012, 12:26

Est-ce qu'il y a des livres qui portent sur la prédiction maya de la fin du monde ? Merci


Non, presque pas !
:transpi:



Au fait, Steve Alten (voir page précédente), avait déjà fait parler de lui il y a 11 ans :

Le serpent de l’apocalypse
Steve Alten
éditions du rocher, 2001

Image

résumé éditeur : L'archéologue Julius Gabriel a consacré sa vie au déchiffrement du calendrier maya, document prophétique qui annonce la fin de l'humanité pour le solstice d'hiver 2012. Mais il est mort avant d'avoir pu prouver ses théories. Dans un asile de Miami est enfermé le fils du professeur : Michael Gabriel souffre, selon les médecins, de " délire paranoïde ". Mais si l'apocalypse imminente dont il veut alerter le monde était réelle ? Une stagiaire en psychothérapie, Dominique Vasquez, est troublée par ce que dit le jeune homme. Le temps presse, car l'ombre d'un serpent apparaît soudain sur la face nord de la pyramide Kukulcàn...

Il est encore question du calendrier maya, mais pour une fois, l'illustration choisie n'est pas le calendrier mais une tête de Quetzacoaltl, prise à Teotihuacan si je ne m'abuse (comme disait le docteur) ?
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

PrécédenteSuivante

Retourner vers Culture générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités