Cinéma mexicain et film sur le mexique

Musique, films, littérature et expositions

Modérateurs: Xochitl, Jane, Tortuga

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Nathan- » 24 Fév 2012, 23:44

Vu Miss Bala hier, tres bon film, je ne sais pas si il ya une sortie Francaise prevue, mais si c·est le cas, ce n·est vraiment pas une perte de temps de le visionner.
Nathan-
Turista local
Turista local
 
Messages: 15
Inscription: 08 Avr 2011, 14:22
Localisation: Guadalajara

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Xochitl » 16 Mar 2012, 16:58

Des films que je n'ai pas vu, trouvés sur le site http://www.lesreflets-cinema.com/ et qui passent à Lyon pour le festival des films Ibériques et latino-américains:


El Premio

Image

Réalisation : Paula Markovitch

Synopsis : Ceci, une petite fille de 7 ans doit garder un lourd secret qu’elle ne comprend pas vraiment. De son silence dépend la vie de sa famille. Mais que doit-elle taire exactement? Ceci et sa mère vivent cachées, échappant à la répression militaire en Argentine. Ceci se demande : que doit-elle dire? Que doit-elle réellement croire et faire pour mériter l’amour de sa mère et celui des autres ?

Commentaires : Argentine de naissance, Paula Markovitch est installée à Mexico où elle a écrit les scénarios de plusieurs films comme Lake Tahoe ou Temporada de patos du très prometteur Fernando Eimbecke. El premio est son premier long métrage en tant que réalisatrice.

EL LUGAR MÁS PEQUEÑO

Image

Réalisation : Tatiana Huezo

Synopsis :
Ce film parle de la capacité de l’être humain à se relever, à se reconstruire, à se réinventer à la suite d’un événement terrible. Une histoire sur des individus qui ont appris à vivre avec la douleur, dans un village rasé par l’armée. Un village qui va revivre grâce à la force et à l’amour profond de ses habitants pour la terre et pour ceux qui l’habitent. Un petit endroit au cœur des montagnes du Salvador et de ses forêts tropicales.
:sm11: Modératrice
On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. N.Bouvier

Carnets de voyages... http://www.fleuf.fr
Cuisine mexicaine... http://www.casamex.fr
Avatar de l’utilisateur
Xochitl
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 6337
Inscription: 05 Mar 2004, 00:50
Localisation: Lyon

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede amethyste » 17 Mar 2012, 01:02

Xochitl a écrit:
EL LUGAR MÁS PEQUEÑO

Image

Réalisation : Tatiana Huezo

Synopsis :
Ce film parle de la capacité de l’être humain à se relever, à se reconstruire, à se réinventer à la suite d’un événement terrible. Une histoire sur des individus qui ont appris à vivre avec la douleur, dans un village rasé par l’armée. Un village qui va revivre grâce à la force et à l’amour profond de ses habitants pour la terre et pour ceux qui l’habitent. Un petit endroit au cœur des montagnes du Salvador et de ses forêts tropicales.


Je n ai pas reussi a le voir ici.. (un comble n est ce pas), mais j en ai entendu parler !
amethyste Image
amethyste
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 3383
Inscription: 03 Oct 2004, 20:27
Localisation: Santa Tecla - El Salvador

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Bern » 05 Mai 2012, 01:30

2033 - Future Apocalypse

Image

2033. Mexico est devenue une cité tentaculaire, régie par un gouvernement totalitaire.
La société est désormais divisée en castes.
Pablo appartient à l’élite : jeune financier sans scrupules, il profite du système et s’adonne sans compter aux plaisirs et à la drogue.
Mais le jour où il rencontre Lucia, sa vie bascule : cette jeune scientifique est en réalité membre de la Rébellion.
Elle va lui ouvrir les yeux sur les intentions véritables du pouvoir en place…

Origine du film : Mexicain
Réalisateur : Francisco Laresgoiti
Acteurs : Miguel Couturier, Sandra Echeverria, Alonso Echanove
Genre : Aventure
Durée : 1h 40min
Année de production : 2009

:P
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Mayapan » 09 Mai 2012, 10:12

Bern a écrit:Image

A une lettre près, Laura Guerrero, la triste héroïne de cette ballade pour jeune fille sage et chef de cartel, serait restée dans la chronique comme Miss Baja, du petit nom de l'Etat de Baja California, à la frontière mexicaine avec les Etats-Unis. Mais de s'être trouvée au mauvais moment au mauvais endroit, Miss Baja est devenue Miss Bala, empruntant son titre aux centaines de projectiles qui déchirent les chairs au long du film glaçant de Gerardo Naranjo. Dans le paysage du jeune cinéma mexicain, ce cinéaste s'était distingué par une exubérance parfois agaçante, chroniquant, dans Drama/Mex (2006) et Voy a Explotar (2008), les frasques d'une jeunesse laissée à elle-même dans un pays déchiré par la violence. Miss Bala va au cœur du sujet, plongeant une innocente dans le creuset de violence qui a fait des dizaines de milliers de morts - narcos, policiers, militaires et surtout civils pris entre deux feux.

http://www.lemonde.fr/festival-de-canne ... 66360.html

Note : Miss Bala est basé sur un fait divers de 2008 au cours duquel Miss Sinaloa, Laura Zúñiga, est arrêtée pour trafic de drogue.



Film mexicain, 2011
de Gerardo Najanro
avec Stephanie Sigman, Noe Hernandez ...

Image

Très bon film, d'un réalisme dramatique, montrant bien à quelle vitesse on peut tomber dans un narco-engrenage, sans possibilité d'en sortir indemne. l'acteur Noe Hernandez qui joue le rôle de chef de bande, Lino, a vraiment le physique de l'emploi avec sa sale gueule et son regard cruel. Les manipulations policières et judiciaires font penser à l'affaire Cassez.
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Tortuga » 09 Mai 2012, 10:47

J'ai beaucoup aimé ce film et attendais ta critique car je ne suis pas fameux dans le domaine. Je me suis senti plongé dans un milieux que, malheureusement, j'imagine à l'identique de ce qui est dépeint dans ce film. Mieux vaut ne pas être au mauvais endroit au mauvais moment, que ce soit pour être enrôlé par les narcos ou pour se prendre une balle perdue. Triste constat. :(
Avatar de l’utilisateur
Tortuga
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7293
Inscription: 06 Nov 2005, 23:33
Localisation: Limoges


Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Mayapan » 13 Juin 2012, 12:16

Dias de gracia
de Everardo Gout
avec Tenoch Huerta, Kristian Ferrer, Dolores Heredia ...
Mexique, 2011

Image

Mexico City. 2002, 2006, 2010. Un flic. Un otage. Une épouse. La corruption, la violence, la vengeance. Trois destins, pendant 30 jours, durant trois coupes du monde de football. Trois façons de se battre pour survivre…

Un article dans Libération :
http://next.liberation.fr/cinema/2012/0 ... rut_825791

Présentation par le réalisateur, Everardo Gout :
“ La Coupe du Monde de football a lieu tous les 4 ans, pendant un mois. Durant ces 30 jours, tout le monde suit les matchs. Les criminels et les policiers aussi. Même au Mexique… Au Mexique, tout est incertain, instable. J’ai voulu mettre cette instabilité au centre du film. Quand on vit dans un lieu où on est quotidiennement confronté au crime, on en porte la trace, comme une cicatrice. Ce film est ma cicatrice. Il rassemble toutes les his-toires qu’on m’a racontées. J’ai un immense amour pour mon pays. J’ai aussi une peur immense de la violence qui se répand dans tout Mexico. J’aimerais tant que le pays guérisse de tout ça... J’ai passé quatre ans à enquêter sur la criminalité à Mexico, sur la façon dont des vies sont bouleversées par cette violence. Ce n’est pas une question de bons et de méchants, c’est plutôt une gamme d’émotions qui inclut l’amour, la haine, le meurtre, le suicide, l’amitié, la trahison, la loyauté. On fait des choix. Des choix qui sont bons au départ peuvent devenir mauvais à l’arrivée. Des gens qui sont merveilleux au départ peuvent devenir diaboliques à l’arrivée. Parfois, le héros devient le méchant. C’est ce basculement qui m’intéresse. Qu’est-ce qui pousse à franchir la ligne ? De quels cotés sont les victimes ? La violence engendre-t-elle toujours la violence ? Le chagrin peut-il conduire à une forme de grâce ? J’ai mis toutes ces interrogations dans mon film.”
Everardo Gout
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Mayapan » 25 Juin 2012, 14:57

Dias de gracia
de Everardo Gout
avec Tenoch Huerta, Kristian Ferrer, Dolores Heredia ...
Mexique, 2011

Mon impression :

Film noir, violent, à suspense, avec, il faut le noter, une fin qui laisse une toute petite place à l'espoir. L'histoire se passe à cheval sur 3 coupes du monde de foot, 2002, 2006 et 2010. Pendant ces jours la, tout le monde se laisse un peu aller, même les bandits qui baissent un peu la garde. Certains flics tentent dans cette période de coincer les criminels imprudents. Trois enlèvements servent de trame au film, trois personnes qui vont endurer ces jours terribles de détention, la mort assise à leurs côtés. On voit le portrait de quelques policiers, de divers séquestreurs, des familles angoissées. Le metteur en scène s'attarde sur Lupe, un policier courageux, honnête et intègre. Il a à cœur de nettoyer Mexico, n'hésitant pas à user parfois de moyens illégaux. Mais, ce qui est légal n'est pas toujours juste, et ce qui est juste n'est pas toujours légal dit son commandant. Un commandant qui recrute autour de lui des dorados, que Lupe Esperanza rejoint. Les dorados étaient les soldats d'élite de Pancho Villa, sa garde rapprochée, pétris d'idéal révolutionnaire et de liberté. Au sein de cette unité parallèle, Lupe livre une guerre ouverte au crime organisé. Dans l'autre camp, on suit avec crainte l'évolution de Doroteo, dit Iguana, qui s'est laissé embarquer dans un sale coup. Dans chaque camp la corruption, les protections, et la course à l'argent mènent la danse macabre. Aux rivalités entre truands pour des territoires correspond la recherche de plus de gloire pour les flics, sachant qu'au sommet des organisations, des policiers et des politiques protègent et manipulent. La tension est permanente. Pendant ces jours de grâce, on joue sa vie tous les jours. Parfois on la gagne et parfois on la perd, le problème du jeu étant que si on peut gagner plusieurs fois, la défaite est unique et définitive. Si le film est classique dans sa description du Mexique (Mexico DF) et de son ultraviolence, il est original car pour une fois, on sent un léger (très léger) souffle d'optimisme quant à la nature humaine de certains. Peut être Everardo Gout attend t'il qu'un vent révolutionnaire se lève pour balayer ce cloaque ? Toujours est-il que Lupe a pour amulette un balle de fusil tiré par Emiliano Zapata lui-même, que le jeune Doroteo porte le même prénom que Pancho Villa, et que les justiciers sont les Dorados ?
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede amethyste » 18 Juil 2012, 08:51

Hecho en Mexico , docu de Duncan Bridgeman : Se trata de un documental que busca hacer reflexionar sobre la mexicanidad y mostrar la vida diaria de los mexicanos más allá de las noticias negativas que se esconde en la vida diaria.

Ca sort bientot (en septembre ... mais pas en france pour l instant j imagine)

Image

le trailer ici :
http://www.youtube.com/watch?v=zOuCX7cwP_c
amethyste Image
amethyste
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 3383
Inscription: 03 Oct 2004, 20:27
Localisation: Santa Tecla - El Salvador

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Bern » 20 Juil 2012, 22:39

Get The gringo

Image
Arrêté puis incarcéré dans une prison mexicaine pour trafic de drogue, un homme apprend à survivre dans ce milieu hostile avec l'aide d'un enfant de 9 ans.


Microcosme de la société Mexicaine au travers d'une prison baptisée "El Pueblito" du côté de Tijuana.
Corruption, violence, vol d'organes, drogue, lucha libre... le réalisateur n'a presque rien oublié.
Il se trouve que, à l'instar de Citlalhuicatl, j'aime bien Mel Gibson, présentement dans le rôle d'un méchant finalement pas si méchant que ça et très malin.
Le choix des acteurs est tip-top et l'histoire bien ficelée.
C'est pas un reportage, hein, c'est un film d'action...

:mex:
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Tortuga » 22 Juil 2012, 13:18

Tu m'as mis l'eau à la bouche et j'ai donc regardé ce film. J'ai bien aimé moi aussi.
Avatar de l’utilisateur
Tortuga
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7293
Inscription: 06 Nov 2005, 23:33
Localisation: Limoges

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Bern » 06 Aoû 2012, 20:57

Citlahuicatl ?

Alors, ce film, hein ?

Trop fort, non ?


:P :yes: :mex:
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Tortuga » 07 Aoû 2012, 02:31

Bern a écrit:Citlahuicatl ?

Alors, ce film, hein ?

Trop fort, non ?


:P :yes: :mex:

Je crains que tu n'aies pas de réponse dans l'immédiat pour cause de surcharge de travail. Dans quelques semaines, ça devrait aller mieux. :D
Avatar de l’utilisateur
Tortuga
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7293
Inscription: 06 Nov 2005, 23:33
Localisation: Limoges

Re: Cinéma mexicain et film sur le mexique

Messagede Mayapan » 08 Oct 2012, 10:44

Despues de Lucia
De Michel Franco, avec Tessa Ia, Hernàn Mendoza, Gonzalo Vega Sisto
Mexique, 2012

Image

Pour une fois, voila un film mexicain qui ne nous montre pas de narcotrafic, de corruption ou de femmes assassinées. Ca ne veut pas dire qu’il est exempt de violence. Celle-ci est bien la. La violence physique, même si les scènes sont retenues, est explicite. La violence psychologique qui s’installe dès que les personnages et la trame du récit sont en place va crescendo pour finir en un dénouement tragique.

Roberto est veuf depuis peu, et il n’arrive pas à faire son deuil. Pour s’éloigner des souvenirs de son épouse qui parsèment sa vie, il quitte Puerto vallarta pour s’installer à Mexico Df avec sa fille Alejandra. Lui va être chef dans un restaurant, elle est inscrite dans un lycée privé fréquenté par la jeunesse dorée (fresa) de Polanco. Tout commence bien, et Ale est rapidement intégrée dans un groupe d’amis. Jusqu’à ce week-end a Valle del Bravo ou, alcool aidant, elle a un flirt très poussé avec un garçon, José, qui filme tout sur son portable. Le lundi suivant, tout le lycée peut voir sur le net les ébats d’Alejandra. Commence alors pour elle un calvaire de souffre-douleur, qui, de vexations en humiliations, va la pousser à bout.
Très bien joué par les jeunes acteurs, le film dérange par sa pertinence et son réalisme. Ces adolescents sans valeur et sans repère autre que l’argent, la mode et la fête se transforment en monstres sans même s’en rendre compte. Il est étonnant de voir aussi comment, si les garçons sont brutaux et violents physiquement, les filles sont cruelles et haineuses. On s’étonne par moment de l’absence de réaction d’Ale. Mais ces situations sont tellement compliquées que le scénario reste absolument plausible. La fin, qui n’est pas forcément celle qu’on attend, parachève le malaise qui s’est imposé aux protagonistes et aux spectateurs.

Film universel sur le harcèlement scolaire, le film interpelle chacun de nous. Peut être parce que nous gardons tous, enfoui quelque part dans un recoin sombre de notre mémoire une expérience de ce type, côté victime ou côté bourreau.

Le film a obtenu le prix « un certain regard » à Cannes en 2012.
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

PrécédenteSuivante

Retourner vers Culture générale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités