Etats-Unis / Mexique - Un Mur contre lMuro de mier...coles

Débats, sports, politique, l'actualité mexicaine

Modérateurs: Xochitl, Jane, Tortuga

Etats-Unis / Mexique - Un Mur contre lMuro de mier...coles

Messagede Cacalotl » 05 Oct 2006, 11:02

Ca y est! Les USA ont décidé d'allouer plus d'1 des 38 milliards de dollars contre la lutte antiterroriste en édifiant un mur de 1200 kilomètres à la frontière entre l'Arizona! Tout bonnement scandaleux mais pas étonnant quand on voit comment G.W. Bush et ses faux vrais cons considèrent les droits de l'homme. La décision n'est pas innocente. Elle est prise à moins d'un moins d'élections dont les Républicains sortiraient battus.

Plus de détails dans cette dépêche du Nouvel Obs:


Le Mexique va
contester le mur

NOUVELOBS.COM | 05.10.06 | 10:36

Mexico pourrait se porter devant les Nations unies pour contester le projet de construction de mur le long de la frontière avec les Etats-Unis.

Le Mexique a annoncé mercredi 4 octobre qu'il pourrait se porter devant les Nations unies pour contester les projets américains de construction de barrières le long de leur frontière commune.
Le secrétaire aux Affaire étrangères Luis Ernesto Derbez a déclaré que la proposition de construire ce qu'il a appelé un mur était "une offense". "Sans aucun doute, nous examinons, avec l'équipe de juristes internationaux quelles options nous sont offertes au niveau international et nous les saisirons", a-t-il répondu alors qu'il était interrogé sur la possibilité de porter la question devant les Nations unies.
Le président mexicain sortant, Vicente Fox, a qualifié ce plan de "honteux" et l'a comparé au mur de Berlin. Durant ses six ans à la tête du Mexique, Vicente Fox a milité pour un programme de travailleurs invités et l'amnistie des Mexicains qui travaillent illégalement par les Etats-Unis.
Mardi, les huit partis représentés au Congrès mexicain ont lancé un appel commun à Vicente Fox pour qu'il emploie tous les moyens diplomatiques à sa disposition à tenter de faire interrompre le projet américain.

Loi ratifiée

Le président George W.

Bush a ratifié jeudi la loi sur la sécurité intérieure qui inclue notamment une allocation de 1,2 milliard de dollars (940 millions d'euros) pour la construction d'une barrière le long de la frontière avec le Mexique pour freiner l'immigration illégale.
Dans le cadre de la campagne des élections législatives de mi-mandat, le président américain était en Arizona, un Etat particulièrement concerné par le débat sur la sécurité des frontières, où il a promulgué une loi de financement sur la sécurité intérieure d'un montant total de 35 milliards de dollars (27,48 milliards d'euros).
George W. Bush a toutefois déclaré que le renforcement des frontières ne suffira pas à mettre fin à l'immigration illégale, et a pressé le Congrès d'adopter son programme sur les travailleurs invités, afin de permettre la venue légale de travailleurs étrangers et l'accès de quelques-uns des 11 millions d'immigrants illégaux estimés à la citoyenneté américaine.

"Réforme juste"

"Les fonds que le Congrès a alloués sont cruciaux dans nos efforts pour sécuriser cette frontière et renforcer nos lois, désormais nous devons aussi reconnaître que cela seul ne fonctionnera pas", a déclaré George W.
Bush lors de la cérémonie de ratification. "Nous avons besoin d'une réforme juste qui offre un moyen légal aux gens pour travailler ici temporairement".
Le président américain a par ailleurs précisé que le texte de financement sur la sécurité intérieure concernait également la sécurité des usines chimiques, offrait des outils pour faire respecter les lois sur l'immigration et les dispositifs de sécurité aux frontières, dont les barrières, mais aussi des caméras infrarouges. (avec AP)
Avatar de l’utilisateur
Cacalotl
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3757
Inscription: 03 Juin 2005, 09:00
Localisation: Un Picard à Monterrey

Messagede Jane » 06 Oct 2006, 10:02

Ils devraient d'ailleurs construire un toit aussi, on ne sait jamais, il leur est déjà arrivé des choses par la voie des airs...
Jane @ http://mexico.canalblog.com/
Modo bourreau ou burro (au choix)
Vive les vacances !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jane
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9045
Inscription: 29 Mar 2004, 10:01

Jo jo jo

Messagede Izamna Gutiérrez Villegas » 07 Oct 2006, 11:19

Los gringos devraient faire gaffe aussi aux trous dans la terre... c'est déjà arrivée dans le passé :mrgreen:
Lagunera de corazon !!!
Izamna Gutiérrez Villegas
Amigo
Amigo
 
Messages: 21
Inscription: 23 Juil 2006, 17:07
Localisation: 44 SAINT NAZAIRE

Messagede Jane » 07 Oct 2006, 17:58

Hihi très bon Izamma :transpi:
Jane @ http://mexico.canalblog.com/
Modo bourreau ou burro (au choix)
Vive les vacances !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jane
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9045
Inscription: 29 Mar 2004, 10:01

Messagede mickou » 07 Oct 2006, 18:04

Plus con, regardez bien cette carte et vous verrez que c'est pire que la ligne maginot :

Image

Entre El paso y Del Rio : RIEN... allez y les gars ;o

A ce sujet : http://mickou.alterlinks.fr/dotclear/in ... n-mexicano
Avatar de l’utilisateur
mickou
Prêtre Azteca
Prêtre Azteca
 
Messages: 1402
Inscription: 21 Aoû 2004, 23:25
Localisation: Tequila - Jalisco - Mex.

Messagede mickou » 13 Oct 2006, 08:20

Ps : un excellent papier lu dans Granma international.

De «bons» murs et de «mauvais» murs

Avec l’adoption de la loi infâme qui permet la construction d’un mur de plus de 1000 km2 tout au long de sa frontière sud, l’administration républicaine de George W. Bush a payé d’un soufflet au président Vicente Fox les six ans de docile servilité dont son gouvernement a fait preuve, en trahissant même les principes qui ont historiquement régi la politique étrangère du Mexique.

Le mur occupera 40% de la frontière mexicano nord-américaine, très surveillée, avec en outre l’emploi de radars, de caméras infrarouges, d’avions téléguidés et de patrouilles militaires. Les zones les plus inhospitalières seront exemptes de construction. Là-bas la mort sera certaine et inévitable.

Sans compter le fait qu’il laisse au nouvel élu Felipe Calderon une situation conflictuelle qui est la dernière chose à laquelle aspirait le tout nouveau dirigeant pour son accession précaire au pouvoir au milieu d’une victoire contestée – bien que ratifiée – dans les urnes.

Les immigrants mexicains ont été utilisés par la Capitole et la Maison Blanche comme monnaie d’échange pour contenter un électorat républicain, conservateur et raciste, qui pourrait priver ses coreligionnaires lors des élections du 7 novembre prochain de la majorité dont ils bénéficient au Congrès s’ils ne font pas preuve de fermeté en verrouillant les frontières avec le Mexique, perdant ainsi la possibilité d’ordonner d’une manière intégrale le flux migratoire entre les deux pays. Et ils démontrent une fois encore le « deux poids deux mesures » de leur politique hégémonique en admettant l’existence de « bons » murs et de « mauvais » murs.

Il n’est pas vain de rappeler que, durant plus de 40 ans, le Mur de Berlin a constitué l’argument de prédilection des campagnes de discrédit contre le socialisme en Europe de l’Est et le fondement médiatique de la Guerre froide.

Aujourd’hui, cependant, Washington et Tel Aviv construisent des palissades contre les Mexicains et les Palestiniens qui dépassent de beaucoup les 144 kilomètres qui séparaient Berlin-Ouest de Berlin-Est, sans que cela scandalise les leaders occidentaux ni les multinationales de l’information qui négligent ce thème dans leurs politiques éditoriales.

On ne comprend pas pourquoi les immigrants mexicains arrivés illégalement par cette frontière soient criminalisés, alors que les Cubains, arrivés souvent par le même endroit ou par la mer de la main de trafiquants d’êtres humains, bénéficient de la Loi de l’Ajustement qui les légalise et leur donne la possibilité de résidence pour le simple fait d’être instrumentalisés par l’empire dans sa guerre contre la Révolution cubaine.

La politique intérieure, une fois de plus, est devenue la raison des aberrations de la politique extérieure des Etats-Unis. Pas d’engagements ni d’alliés, seulement des voix pour continuer de complaire aux secteurs les plus rétrogrades de la société nord-américaine.

Le fanfaron de George W. Bush a du céder devant ces intérêts et se débarrasser une fois pour toutes de ce problème migratoire qui devenait gênant pour lui sur le plan de la politique intérieure. Le dimanche 8 septembre, des immigrants mexicains – qui sont en tout 12 millions, dont la moitié de sans-papiers – ont manifesté dans les rues contre la construction du Mur de la honte, une action qui pourrait se répéter et faire boule de neige.

D’un côté comme de l’autre, des voix s’élèvent contre la décision du Congrès et de l’Exécutif étasunien, dont celles de l’Assemblée législative mexicaine elle-même où à la quasi unanimité, les huit groupes parlementaires qui la composent ont énergiquement critiqué le feu vert donné à l’extension de la construction du mur en la qualifiant de malheureuse et d’erronée, car, ont-ils expliqué, elle n’empêchera pas les sorties illégales mais encouragera au contraire l’utilisation de moyens les plus compliqués et mortels pour ceux qui sont prêts à franchir la frontière.

Le propre gouvernement mexicain a exprimé son rejet car « cela froisse » les relations bilatérales.

Le chef des démocrates au Sénat, Harry Reid, en exprimant son désaccord, a sagement mis en garde : « Nous pouvons construire le mur le plus haut du monde, mais cela ne résoudra pas notre système d’immigration, qui a échoué ».

La Commission mexicaine des droits de l’homme a souligné qu’une telle mesure allait encourager « encore plus le crime organisé à la frontière, engendrer davantage d’insécurité, plus de violence sordide, plus de morts d’immigrants ».

Seulement durant le sextennat de Fox trois millions et demi de mexicains ont traversé la frontière illégalement dont 2 000 d’entre eux ont perdu la vie, sans compter les morts non officiellement enregistrés.

Le Mur a été adopté. L’empereur a ratifié la décision des législateurs. 40% de la frontière mexicano-nord-américaine sera fortement surveillée, avec en outre l’emploi de la haute technologie, comme des radars terrestres, des caméras infrarouges, des avions téléguidées et des patrouilles militaires qui n’auront aucune pitié.

Les secteurs de la Californie, de l’Arizona, du Nouveau-Mexique et du Texas ont été renforcés. Un milliard deux cents millions de dollars ont été dépensés jusqu’à présent pour sa construction, estimée à plus de 6 milliards de dollars.

Seuls les zones dépeuplées et inhospitalières resteront exemptes de construction. Là-bas la mort sera certaine et inévitable.

On parle peu, cependant, du nœud du problème. Les sans-papiers mexicains seront considérés comme des criminels et des terroristes car le mur continuera d’être construit – 120 km sont déjà construits –, sous le mobile de la sécurité nationale nord-américaine, le même qui depuis le 11 septembre sert de prétexte à Washington pour ses pires félonies dans le monde entier.

Ce que l’empire et les gouvernements de la région comme celui de Fox passent sous silence, c’est que ces sans-papiers sont l’expression concrète des inégalités économiques entre les Etats-Unis et ses voisins à la suite de l’imposition d’un modèle qui a appauvri et exclu historiquement les latino-américains sur leur propre sol, et pour lesquels, comme l’ont avancé certains, le Nord du Rio Bravo est devenu l’unique solution.
Avatar de l’utilisateur
mickou
Prêtre Azteca
Prêtre Azteca
 
Messages: 1402
Inscription: 21 Aoû 2004, 23:25
Localisation: Tequila - Jalisco - Mex.

Messagede Jane » 13 Oct 2006, 09:21

Oui tu as raison, ils n'ont pas encore pensé à Miami, mais peut-être vont-ils annexer Cuba un jour, dans ce cas pas de frontière.

Au passage complètement hs, l'Arabie Saoudite pense aussi construire un mur pour se protéger des entrées de terroristes sur son territoire.
Le béton c'est une affaire qui roule sur la planète.
Jane @ http://mexico.canalblog.com/
Modo bourreau ou burro (au choix)
Vive les vacances !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jane
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9045
Inscription: 29 Mar 2004, 10:01

Messagede Cacalotl » 13 Oct 2006, 11:51

L'intervention à Cuba n'est qu'une question de temps. Castro étant en phase terminal d'un cancer des intestins (si on en croit les services secrets US), nul doute que Bush mettra un pied à Cuba ou favorisera la lutte des opposants au régime castriste.
Avatar de l’utilisateur
Cacalotl
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3757
Inscription: 03 Juin 2005, 09:00
Localisation: Un Picard à Monterrey

Messagede Mayapan » 16 Oct 2006, 12:21

Frijolero (Molotov)
Autor: Pacho

Yo ya estoy hasta la madre
De que me pongan sombrero
Escuche entonces cuando digo
No me llames frijolero

Y aunque exista algun respeto
No metamos las narices
Nunca inflamos la moneda
Haciendo Guerra a otros paises

Te pagamos con petroleo
e interes es nuestra deuda
Mientras tanto no sabemos
Quien se queda con la feria

Aunque nos hagan la fama
De que somos vendedores
De la droga que sembramos
Ustedes son consumidores

Coro:
Don't call me gringo, You fuckin beaner
stay on your side of that goddamn river
don't call me gringo, You beaner.
No me digas beaner, Mr. Puñetero
Te sacaré un susto por racista y culero.
No me llames frijolero, Pinche gringo
puñetero.------(chingao)

Now I wish I had a dime
for every single time
I've gotten stared down
For being in the wrong side of town.
And a rich man I'd be
if I had that kind of chips
lately I wanna smack the mouths
of these racists

Podras imaginarte desde afuera,
Ser un mexicano cruzando la frontera
Pensando en tu familia mientras que pasas
Dejando todo lo que tu conoces atras
Tuvieras tu que esquivar las balas
De unos cuantos gringos rancheros
Les seguiras diciendo good for nothing
wetback? y tuvieras tu que empezar de cero

Now why don't you look down
to where your feet is planted
That U.S. soil that makes you take shit for granted
If not for Santa Ana, just to let you know
That where your feet are planted would be Mexico
Correcto!

Don't call me gringo, You fuckin beaner
stay on your side of that goddamn river
don't call me gringo, You beaner.
No me digas beaner, Mr. Puñetero
Te sacaré un susto por racista y culero.
No me llames frijolero, Pinche gringo, Puñetero

Don't call me gringo, You fuckin beaner
stay on your side of that goddamn river
don't call me gringo, You beaner.
No me digas beaner, Mr. Puñetero
Te sacaré un susto por racista y culero.
No me llames frijolero, Pinche gringo,
(pinche gringo que?) Puñetero.
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

CANCION DE INVIERNO

Messagede Bern » 17 Oct 2006, 01:58

Mayapan,

Bien que de nombreux mots ne figurent pas dans mon dictionnaire, le sens général ne m'a pas échappé. Ça fait un peu froid dans le dos !

Bravo.

Bern

:mex:
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Messagede mickou » 17 Oct 2006, 03:09

Au contraire... c'est plutôt drôle, très connu au mexique et assez proche d'une certaine réalité [tout comme "Gimme The Power" ou "Hit Me" des même Molotov].. récemment, je l'ai fait écouter à un visiteur américain et il a même trouvé ça drôle.

(...)cuando era chico queria ser como superman
pero ahora quiero ser diputado del pan
o del pri o del prd o cualquier cosa
que tenga algo de poder
quiero combertime en,musico, politico
y construirle un piso al periferico
quiero acabar con el trafico
tengo que entrar en la historia de mexico
y luego miro al pesero que va medio pedo jugando
carreras con los pasajeros
pero alguien tiene que pasar
primero sin luces,sin frenos junto a un patrullero
aunque no sepa leer no sepa hablar el es el que te brinda
la seguridad y asi lo tienes que respetar porque el
representa nuestra autoridad
(...)
Avatar de l’utilisateur
mickou
Prêtre Azteca
Prêtre Azteca
 
Messages: 1402
Inscription: 21 Aoû 2004, 23:25
Localisation: Tequila - Jalisco - Mex.

Opinion de Calderon sur le mur Article du Monde

Messagede iviva » 28 Oct 2006, 06:44

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 ... 239,0.html

Le président élu du Mexique, Felipe Calderon (droite), estime qu'un nouveau mur ne fera qu'aggraver les problèmes. "Cela signifie que de nombreux Mexicains et Latino-Américains prendront de bien plus grands risques pour atteindre les Etats-Unis, a-t-il assuré, jeudi, à l'issue d'une rencontre avec la présidente du Chili, Michelle Bachelet. Cela provoquera davantage de morts, bien plus que les 400 Mexicains qui périssent actuellement chaque année en essayant de traverser la frontière", a-t-il ajouté.

au sujet de l'article de Calderon sur le mur il a dit" il y aura plus de décès".
:oops: je pense que , comme politicien , il aurait pu soutenir son peuple en disant : nous ferons tout, dans notre politique ( travail, santé logement etc...)
pour que les mexicains n'aient plus la tentation d'aller voir ailleurs.

mais non, pour lui c'est inéluctable........

pour moi, mexicaine de tout mon coeur, je souhaite qu'un jour, un mur soit construit de Matamoros, en passant par Ciudad Juarez, jusqu'à Tijuana.
iviva :mex:

PS quelqu'un pourrait m'aider à convertir 580 euros en pesos. j'ai regardé sur internet mais n'ai rien trouvé qui soit très clair pour moi.
iviva
Latino
Latino
 
Messages: 118
Inscription: 10 Juin 2006, 07:02

Messagede Cacalotl » 28 Oct 2006, 09:48

http://www.xe.com/ucc/fr/
Pour les autres convertisseurs, tape "convertisseur euro" sous google. Ca devrait fonctionner.
Avatar de l’utilisateur
Cacalotl
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3757
Inscription: 03 Juin 2005, 09:00
Localisation: Un Picard à Monterrey

Messagede iviva » 28 Oct 2006, 16:08

merci à toi
iviva
Latino
Latino
 
Messages: 118
Inscription: 10 Juin 2006, 07:02

Messagede Jane » 28 Oct 2006, 20:23

Est -ce que j'ai lu des c.. ries, mais je croyais qu'on en était à 5000 morts, bien plus que le mur de Berlin
Jane @ http://mexico.canalblog.com/
Modo bourreau ou burro (au choix)
Vive les vacances !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jane
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9045
Inscription: 29 Mar 2004, 10:01

Suivante

Retourner vers Actualités mexicaines

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités