Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex?

Si vous voulez participer ou organiser une rencontre ou rechercher des compatriotes dans votre ville, et ce ville par ville

Modérateurs: Xochitl, Jane, Tortuga

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Bern » 19 Fév 2011, 14:10

Bravo pour ta prise de position, Chef !

:yes:
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Mayapan » 19 Fév 2011, 17:28

:yes:

Gus devrait le mettre sur les sites de l'association Maguey d'ici peu. Uniframex aussi !
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Bern » 19 Fév 2011, 18:37

La Mano Rosa a adopté le logo sur sa page d'accueil.


:yes:
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Bern » 20 Fév 2011, 02:47

Eh ben dis donc, chez Uniframex, ils ne mâchent pas leurs mots :

Image

:yes:
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Cacalotl » 25 Fév 2011, 08:09

A Mayapan, j'ai signé cette lettre après l'avoir reçu d'un des professeurs de Paris I vendredi dernier. Ca me paraissait normal de la signer!
Quand au terme otage, il ne me semble pas galvaudé. Car nous avons bien affaire à deux délinquants : Calderon ET Sarkozy !! Ce sont eux qui poussent leurs peuples l'un contre l'autre. Ce sont qui se servent politiquement de l'année du Mexique comme les soldats irakiens utilisaient des boucliers humains... Juste pour défendre leurs intérêts personnels...

Néanmoins, j'aime bien ta bannière.
Avatar de l’utilisateur
Cacalotl
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3761
Inscription: 03 Juin 2005, 09:00
Localisation: Un Picard à Monterrey

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Bern » 26 Fév 2011, 16:00

La notion de "chantage" me semble plus appropriée que celle "d'otage", ce dernier terme faisant allusion de manière trop évidente à l'affaire qui est la cause de tout ce tracas.
"Otage", c'est le terme la mode dans cette histoire : F. Cassez otage du Mexique, elle même ayant pris des otages, les autres otages Français dans le monde, l'année du Mexique prise en otage etc.

Le monde de la culture doit être dissocié du monde des affaires politiques si l'on veut espérer sauver quelque chose de cet événement (c'est mal barré) et éviter que la chose se reproduise. Les artistes et organisateurs doivent faire abstraction de la crisounette diplomatique entre nos deux pays pour pouvoir continuer dans leur domaine.

Les termes employés doivent donc différencier notre prise de position, tenter de ne pas créer l'amalgame avec d'autres affaires en cours.
Même si le message est intrinsèquement similaire...

C'est un point de détail, mais la vie est faite de détails.
N'est-ce pas ?

:mex:
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Course contre la montre des collectivités

Messagede Erico » 07 Mar 2011, 00:36

La Gazette des Communes :

http://www.lagazettedescommunes.com/


Année mexicaine: les collectivités engagées dans une course contre la montre pour rebondir


Dans un communiqué publié dans la soirée du 3 mars, Frédéric Mitterrand indique étudier « toutes mesures qui permettraient soit de renouer le contact d’une manière positive avec les diverses institutions mexicaines susceptibles d’accepter une reprise totale ou partielle de leur collaboration, soit d’accompagner les acteurs de la partie française dans la recherche de solutions de remplacement ».

350 événements

Parmi ces « acteurs de la partie française » figurent en bonne place les nombreuses collectivités qui s’étaient mobilisées pour proposer de février à décembre, expositions, concerts, projections de films, colloques, festivals et autres manifestations.
Au total, l’Année du Mexique totalise quelque 350 événements.

Or, la plupart des manifestations qui devaient ouvrir la saison en février et en mars ont été rayées du programme, le gouvernement mexicain s’étant retiré du dispositif bilatéral en réponse à la décision du Président Sarkozy de dédier la manifestation à la jeune Française.
Sur le site de l’Institut français, le bras armé de l’Etat pour l’action culturelle extérieure, le programme de l’Année du Mexique a disparu, et les responsables de l’institution ne répondent plus aux sollicitations pour obtenir des informations.

« Nous avons le regret de vous annoncer que l’exposition consacrée aux cultures antiques de Vera Cruz est annulée », annonce, laconique, le « flash info » du site web du Musée départemental de Saint-Romain-en-Gal (Rhône).
Le public ne verra donc jamais les 200 pièces issues de fouilles récentes et témoignant de la richesse des civilisations antiques de Vera Cruz.
A peine sorties des caisses, les pièces archéologiques ont été récupérées par les prêteurs mexicains, à quelques jours de l’inauguration prévue le 18 février.
Seuls témoignages de l’exposition que le public ne verra jamais, les photos prises par l’équipe du musée lors de l’installation et du démontage de la scénogaphie.

Exit, également, à Bordeaux (Gironde), l’exposition que le musée des beaux-arts devait consacrer de mars à juin au peintre Diego Riviera, avec 18 toiles, pour la plupart encore jamais montrées en France.
Les œuvres « ne sont plus en mesure de quitter le territoire mexicain », précise le communiqué de la municipalité. Le musée a dû se résoudre à remplacer ce qui était annoncé comme « le temps fort de la saison culturelle bordelaise » par « un projet de substitution » rapidement monté à partir de ses collections permanentes.

Initiative de la collectivité

A Toulouse (Haute-Garonne), c’est la municipalité qui a pris, le 16 février, l’initiative de déprogrammer l’édition « spécial Mexique » du festival de Rio Loco prévu en juin.

« Les raisons sont à la fois politiques et artistiques a expliqué Vincentella de Comarmond, élue à la culture. Nous sortons du label « Année du Mexique » parce que les relations diplomatiques entre la France et le Mexique sont en situation de crise, et maintenir le festival en l’état serait pour nous une prise de risque qui pourrait le mettre en danger. Il y a aussi une dimension humaine à cette décision, et nous nous donnons la possibilité de maintenir dans la programmation finale certains artistes mexicains ».

Appel au boycott


Dans un communiqué daté du 11 février, Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste et maire de Lille, avait lancé un appel invitant les collectivités territoriales socialistes à « ne pas participer » aux manifestations organisées dans le cadre de l’Année du Mexique en France et « annuler celles qui dépendent d’elles. »
Une position qui est loin d’être partagée dans les milieux culturels (lire encadré).

L’Année du Mexique va-t-elle tourner au désastre ? Le ministre de la Culture semble avoir pris la mesure de la situation, parlant de « sérieuses difficultés pour nombre d’acteurs culturels qui s’étaient fortement mobilisés de concert avec les collectivités locales et avec le soutien de divers mécènes. »

Une lourde épée de Damoclès plane en effet sur les manifestations encore prévues jusqu’en décembre. L’obtention du label « Année du Mexique », après validation du projet par le comité d’organisation bilatéral, assure aux organisateurs une contribution financière mexicaine non négligeable, mais variable selon les manifestations et le plus souvent sous la forme de frais directement pris en charge : acheminement d’œuvres prêtées, traductions d’expositions clefs en main, sous-titrages de films, billets d’avion pour les artistes mexicains, etc.

A Grenoble (Isère), les organisateurs du festival Des tours de Babel, dont la clôture, le 23 avril, doit être assurée par 6 groupes mexicains, attendent des assurances sur le paiement des billets d’avion.
Même chose pour le festival Quai du polar, à Lyon (Rhône), dont l’association organisatrice maintient à l’affiche contre vents et marées les noms des écrivains invités.

Pari sur l’avenir

Nul doute que nombre d’organisateurs font un pari sur l’avenir, espérant une sortie de crise rapide.
Un pari déjà fait par le festival de cinéma « Travelling » de Rennes, organisé par l’association Clair Obscur, dont l’édition 2011, consacrée à Mexico (découverte de la ville à travers son cinéma) vient de se terminer, après s’être « bien déroulée », selon son directeur.

Le festival a organisé au pied levé des débats autour de la « Lettre ouverte au gouvernement français » qu’ils ont cosignée avec leurs invités le 21 février.
Dans ce document, les signataires refusent l’instrumentalisation de la culture et demandent au Président de la République de revenir sur sa décision de dédier l’Année du Mexique à Florence Cassez.
Mais le festival a avancé 40.000 euros pour maintenir la venue d’une trentaine de Mexicains, et cherche, maintenant, une subvention publique pour compenser la dépense.

Pour tous les professionnels, l’urgence est maintenant de sauver ce qui peut encore l’être.
Soit en cherchant une solution de substitution en lieu et place de la manifestation annulée, en lien ou pas, avec le thème initialement prévu.
Soit en reconfigurant le projet initial pour assurer ce que les organisateurs peuvent financer seuls.

A Toulouse, le festival Rio Loco aura bien lieu en juin, mais avec une thématique considérablement élargie aux continents latino-américain et africain.
De ce fait, le Mexique restera présent, la ville promettant que la programmation « ne sera pas au rabais. »

Maintien mais sans les artistes initialement programmés
A Belfort (Doubs), les Eurockéennes devraient être maintenues début juillet, sans label « Année du Mexique » mais avec les artistes initialement programmés.
Pour son festival international du film, en juillet, La Rochelle (Charente-Maritime) compte maintenir la programmation mexicaine, mais revoir à la baisse le nombre de films projetés. Car le Mexique devait prendre en charge le sous-titrage des films.
La ville est confrontée à un autre cas, plus complexe, celui de l’exposition mexicaine sur les plantes médicinales prévue pour novembre et décembre. L’Etat mexicain devait payer les frais de traduction et d’acheminement.

« Il se trouve que nous avons un partenariat avec la ville de Mexico, explique le directeur des affaires culturelles, Jean-Pierre Heintz. Nous lui demandons de reprendre le projet à son compte, avec les charges que devait assumer le gouvernement mexicain. » La municipalité a dépêché quelqu’un sur place.
A la mi-mars, elle devrait être fixée sur les intentions de son partenaire. « Si les discussions aboutissent, l’exposition aura lieu à l’identique de ce qui était prévu, mais nous ne seront plus tenus de la faire en 2011, puisque nous serons hors label », précise Jean-Pierre Heintz.

Les milieux culturels hostiles aux annulations


Pour la ville de Lyon (Rhône), pas question d’annuler quoi que ce soit au programme de l’Année du Mexique en France, en dépit des remous diplomatiques entre la France et le Mexique. « La culture doit rester un élément de dialogue et d’échange entre les peuples », fait-on valoir en mairie.
Un avis partagé par Karine Gloanec-Maurin, présidente de la Fédération nationale des collectivités territoriales pour la culture (FNCC), dont le bureau devrait adopter une déclaration en ce sens dans quelques jours : « A mon avis, les collectivités ne doivent pas prendre l’initiative d’annuler. Et lorsqu’elles sont confrontées au retrait financier du Mexique, elles devraient, coûte que coûte, chercher des solutions pour préserver autant que faire se peut le contact entre artistes français et mexicains.
Pour ces derniers, les occasions de se rencontrer ne sont pas si fréquentes. Ainsi, les collectivités enverraient un signal fort montrant que les enjeux culturels de cette manifestation et les enjeux diplomatiques ne peuvent pas se confondre. »
« Nous avons été extrêmement maladroits », déplore Jean-Pierre Heintz, directeur des affaires culturelles de La Rochelle, qui estime qu’étant donné le lien établi au sommet de l’Etat entre culture et diplomatie, « le mal est fait ».
Quant au ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, il peine à cacher son embarras. Après avoir déploré le 15 février le retrait du Mexique, « une façon de prendre la culture en otage », il n’a cessé de botter en touche, estimant que le dossier n’était plus de son ressort, mais de celui du chef de l’Etat. Dans son communiqué du 3 mars, le ministre se replace sur le terrain opérationnel, en promettant aux porteurs de projets en difficulté de les « accompagner » dans la recherche de solutions.

Des enjeux financiers variables d’un projet à l’autre

Certains organisateurs, comme Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), ou Lyon (Rhône) financent à 100% les manifestations prévues. Pour ceux-là, le retrait mexicain n’a donc rien changé. Pour les autres, l’apport mexicain était souvent déterminant dans le budget du projet. Pour l’obtenir, ils ont dû soumettre leurs projets au comité d’organisation franco-mexicain, dont la partie française est portée par l’Institut français, EPCI créé début 2011 pour l’action culturelle extérieure de la France.
Les sommes en jeu varient sensiblement d’un projet à l’autre. Ainsi pour l’exposition de Saint-Romain-en-Gal, le conseil général avait déboursé environ 300.000 euros (communication, logistique, assistance à l’organisation), tandis que l’acheminement et l’installation des 200 œuvres prêtées a coûté 2 millions d’euros au Mexique. Autant d’argent public parti en fumée des deux côtés de l’Atlantique.
La venue des artistes mexicains au festival Rio Loco de Toulouse aurait coûté 1,1 million d’euros, dont 10% à la charge de la Ville Rose. Difficile, dans ces conditions, de maintenir l’édition mexicaine du festival.


J'ai beaucoup aime le premier paragraphe : l'embarras du ministre de la culture héritant malgré lui du bébé ...
Avatar de l’utilisateur
Erico
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 2200
Inscription: 04 Mar 2006, 16:42
Localisation: Mexico

Pressions et menaces sur une galerie

Messagede Erico » 07 Mar 2011, 01:22

Une dépêche de l'agence EFE du 3 mars décrivant les efforts du ministre français pour sauver l'année du Mexique est suivie du récit suivant :

(...) El director de la galería parisiense Talmart, Marc Monsallier, denunció hoy "presiones" para que dedicara a Cassez la exposición del artista mexicano Demián Flores.

"Tres individuos vinieron a la galería y me pidieron, primero de forma amable y luego más insistentemente, que dedicara la exposición a Cassez", aseguró el galerista a Efe, a pocas horas del lanzamiento de la muestra "Dévorations".
Señaló que estas personas le pidieron que colocara en cada obra de Flores una foto de Cassez y, aunque no utilizaron la violencia, ante su negativa afirmaron que "no olvidarían" su postura.
Monsallier estudia presentar una denuncia, pero no tiene claro que se haya cometido un delito.
"Fue una situación bastante ridícula, me decían que tenía que cooperar porque 'México nos está cagando en las botas'", agregó.
La exposición "Dévorations" no formaba parte de los más de 300 actos culturales que conforman el Año de México en Francia.

El galerista, que confiesa un amor particular por México, no entiende la polémica creada en torno a ese caso judicial y denuncia la utilización de la cultura para fines políticos.
Una opinión que comparte Demián Flores, quien se considera ajeno a esos problemas, pero que no quiere que su exposición se dedique "a una mujer que no conozco y que no ha hecho nada por la cultura y la historia mexicana".
Flores indicó a Efe que su obra es un buen ejemplo del mestizaje entre pueblos y pidió que sea considerada "una metáfora de los grandes lazos que hay entre México y Francia".


En très bref en français : 3 individus sont allés voir le directeur d'une galerie pour faire des pressions sur un ton aimable et ensuite d'une manière plus insistante pour qu'il dédie l'exposition Damien Flores (une exposition hors de l'année du Mexique) a FC et placer une photo de celle-ci sur chaque œuvre. Devant le refus du galeriste, que l'on n'oublierait pas, qu'il fallait coopérer car le Mexique nous ch...e sur la gu..le. Le galeriste ne comprend pas la polémique créée à propos d'une affaire judiciaire et dénonce l'utilisation de la culture a des fins politiques.

Tout à a fait d'accord avec lui.
Qui étaient ces individus...? On se le demande. En tout cas voila une exposition** non prévue a mon programme que je cours voir avant mon départ.


*http://mx.news.yahoo.com/s/03032011/38/n-mexico-ministro-galo-cultura-quiere-salvar.html

**http://www.talmart.com/artistes/flores/damien-flores-oeuvres.html
Avatar de l’utilisateur
Erico
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 2200
Inscription: 04 Mar 2006, 16:42
Localisation: Mexico

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Mayapan » 09 Mar 2011, 12:37

Une pétition circule sur le web depuis plusieurs jours, fustigeant "les dégâts" de l’annulation de l’Année du Mexique en France. Le riche programme de cette Année culturelle se voit réduit à peau de chagrin, à mesure que les expositions ou festivals prévus sont annulés. L’incertitude pèse notamment sur le clou de l’affiche : l’exposition des œuvres de Frida Kahlo prévue en octobre au musée de l’Orangerie. Les cimaises du Musée des Beaux Arts de Bordeaux elles n’attendent définitivement plus les toiles de son peintre de mari Diego Rivera, bloquées par les autorités mexicaines.


CARTA ABIERTA AL GOBIERNO FRANCÉS
LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT FRANÇAIS
OPEN LETTER TO THE FRENCH GOVERNMENT

:fleche: https://clairobscur.wufoo.com/forms/let ... -franaais/


Image
Blog de lectures mexicaines, latinoaméricaines et hispaniques. http://lecturehispanoamericaine.blogspot.com/
Mayapan
Azteca
Azteca
 
Messages: 936
Inscription: 05 Mar 2004, 10:55
Localisation: Montpellier

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Bern » 09 Mar 2011, 13:27

Image
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Pressions et menaces sur une galerie etait un Canular de Can

Messagede Jane » 09 Mar 2011, 15:00

Bien triste tout cela...

Sinon il n'y a pas eu de pression sur la Galerie Talmart , il s'agissait d'un mauvais canular de Canal plus/ Action Discrète, la partie de la Galerie de Peinture n'a pas été diffusée, mais le Directeur de la Galerie a été informé du gag.
Jane @ http://mexico.canalblog.com/
Modo bourreau ou burro (au choix)
Vive les vacances !
Image
Avatar de l’utilisateur
Jane
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9045
Inscription: 29 Mar 2004, 10:01

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Bern » 11 Mar 2011, 09:44

L'Association Maguey Grenoble a mis un lien vers Mexique-fr.

@ bientôt Amigos !

:mex:
Avatar de l’utilisateur
Bern
Rey Azteca
Rey Azteca
 
Messages: 9187
Inscription: 25 Aoû 2006, 21:37

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Tortuga » 11 Mar 2011, 14:42

C'est sympathique de leur part. :merci:
Avatar de l’utilisateur
Tortuga
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 7293
Inscription: 06 Nov 2005, 23:33
Localisation: Limoges

Re: Asso. Franco-Mex: touchées par perturbation année du Mex

Messagede Marinette » 05 Mai 2011, 03:43

Hola a todos!

Soy Marine, soy del norte de Francia, cerca de Lens, pero estudié en Lille. Estoy haciendo ahora unas practicas de fin de estudios en Oaxaca de Juarez, en la Casa de la Cultura Oaxaqueña, hasta finales de julio. Aqui voy a montar un proyecto cultural con un Marroqui para presentar las culturas francesa, marroqui y oaxaqueña y los enlaces que existen entre ellas. Y aparte de eso, también quiero llevar una actividad cultural oaxaqueña a Francia, y probablemente al norte de Francia, por agosto o septiembre. La idea es de montar estos proyectos en reaccion a la cancelacion del año de México en Francia, que me parece una tonteria... Seguramente haré una exposicion de fotos de los grafitis y de las plantillas que se desarrollaron durante el movimiento del 2006, explicando también el movimiento. Todavia estoy pensando el proyecto...

Quisiera saber si algunos conocerian:
- lugares que podrian acoger el proyecto
- asociaciones relacionadas con México o con Latino América
- artistas mexicanos vivendo aya en el norte de Francia
- y cualquier contacto que podria estar interesado por el tema...

Si les interesara hablar sobre eso o cualquier cosa, adelante! :)

El logo esta bien chido! a ver si se puede usar en el proyecto...?
Y por informacion, quiero escribir mi tesis de fin de estudios sobre "el papel de la cultura en las relaciones diplomaticas franco-mexicanas", centrandome por un lado en la dimension politica, el chantaje a la cultura, y su uso como instrumento politico etc., y por otro lado en las reacciones y la recepcion de ambos proyectos en cada pais, mostrar que los intercambios culturales aun siguen...

Muchas gracias!
Saludos!
Marine
Marinette
Turista
Turista
 
Messages: 3
Inscription: 06 Mar 2011, 10:13

Précédente

Retourner vers Rencontres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités